Comment créer sa collection d’accessoires pour une base de stylisme solide & efficace

6 . 07 . 2020 | Photographie & stylisme culinaire, Stylisme culinaire | 6 commentaires

J’ai décidé de te parler un peu plus de photographie & stylisme culinaire par ici et quoi de mieux que commencer par un sujet majeur… le stylisme! Les accessoires (ou «props» comme on aime dire) sont la base de votre stylisme et donc une part entière de la photographie culinaire. Éléments essentiels du stylisme, ils sont là pour apporter tout le rythme nécessaire à la photo, raconter une histoire et mettre le plat en avant.

La photographie culinaire n’est pas un hobby (ou job) bon marché. De l’appareil photo, aux logiciels en passant par les fonds et les accessoires, cela peut vite devenir onéreux. Quand j’ai commencé la photo, j’ai beaucoup acheté, de tous les styles et qualités et j’ai clairement dépensé pas mal – trop – d’euros pour des éléments de stylisme que je n’ai au final jamais utilisé. Je me suis retrouvée avec tout un tas de «trucs» qui n’allaient pas ensemble et que je n’utilisais jamais. C’est comme rentrer du marché avec plein d’ingrédients qui n’ont rien à voir entre eux et espérer en faire un repas gastro. On a certes plein de choses à manger mais va faire une recette avec des champignons, des fraises & du saucisson (vous avez 3H)

Aujourd’hui, on fait le tour COMPLET de la question : je te délivre tous mes conseils pour te constituer une base de  stylisme solide et efficace avec uniquement les accessoires qui te sont indispensables. Tous les tips que j’aurais aimé recevoir il y a quelques années.  Tu trouveras dans cet article lié où acheter tous tes éléments & accessoires de stylisme. 


Juste une mise au point…


Comme je te disais juste au-dessus, ma collection d’accessoires au début était un amas de props sans unité entre eux. Une fois que j’ai commencé à comprendre le style de photographie culinaire que je voulais faire, j’ai pu vraiment me concentrer sur les accessoires dont j’avais besoin & qui me correspondaient.

Une des 1re chose à faire est de prendre un carnet & un stylo (ou les notes de ton smartphone) pour faire juste une mise au point (la chanson dans la tête, c’est offert par la maison)  : 

  • Commence par te demander quel est le style de photo que tu veux faire ou que tu pratiques déjà : rustique? moderne & épurée? moody? scandinave? et liste les caractéristiques de cet univers (textures, matières, couleurs, etc.)
  • Ensuite, pense à ce que tu prends généralement en photos : beaucoup de pâtisseries? des recettes de cocktails? des bowls? etc. En identifiant ce que tu shootes le plus souvent, cela te permettra de te concentrer sur les accessoires de cette catégorie. Pas besoin d’avoir 10 pelles à tarte & 5 présentoirs à gâteau si tu fais de la pâtisserie une fois par an à la fête des mères.
  • Enfin, liste les accessoires qui te semble vraiment indispensable.

Maintenant que tu as cette liste, garde-la bien prêt de toi pour les années à venir! Elle te permettra de prendre des décisions conscientes & mesurées lors de l’achat d’accessoires de stylisme.

Less is more


Une des premières choses à avoir en tête, c’est de privilégier les indispensables et/ou belles pièces coup de cœur à une accumulation d’accessoires dont tu n’utiliseras que la moitié (et qu’il faudra stocker).

Si tu aimes tes accessoires, même si tu en as que 3, tu créeras de plus belles histoires & stylisme avec.


Dans le même esprit, préfère les achats à la pièce. A moins que tu photographies de grandes tablées toutes les semaines, tu n’auras pas besoin d’avoir 6 assiettes identiques. J’achète en général les assiettes, couverts & verres par deux. Pour le reste, je préfère acheter à l’unité.

Favorise aussi les pièces «multitâches».  Les pots Weck (ou autre) te permettra de shooter des desserts mais aussi des confitures, des boissons. Ils pourront aussi te servir en arrière plan pour contenir des ingrédients. Les plaques de cuisson, pourront te servir pour des photos de plats rôties, pour des gâteaux mais aussi en fond pour des photos d’éléments plus petits. Une pièce… une multitude de possibilités d’utilisation.

Pas si bien que ça


Tu vois cette petite robe rouge superbe que tu n’achèteras pas car tu sais que cette coupe ne te va pas du tout, que le rouge ne met pas ton teint en valeur et puis le rouge c’est aussi un peu trop tap à l’oeil pour toi? Cette petite robe rouge à 18ans tu l’aurais acheté (et jamais portée…).

Pour les accessoires… c’est la même! Il faut travailler son œil et son goût. Petit à petit, on arrive à savoir en un clin d’oeil lesquels sont effectivement trop beaux ou « trop chou » mais ne passeront pas du tout derrière l’appareil. Certains sont tout simplement impossibles à photographier (exit les assiettes brillantes) et d’autres ne vont pas du tout correspondre à ton style.


Ça ne sert à rien de se ruer, sur cette planche à découper en bois qui à clairement déjà 50 ans de vie en cuisine, si tu as un style moderne, lumineux & épuré (la liste, on a dit on s’en tient à la liste!!)


Attention à la taille!

On revient sur la métaphore de la robe ? Tu peux prendre la plus canon des robes qui colle à ta morphologie, à ton teint &  ton style. Si tu prends une 36 ou 44 alors que tu fais un 40… c’est la cata!!

C’est de même avec le choix des accessoires… choisis la bonne taille! Et de manière générale… vise petit!! Quand il y a le choix, opte pour la taille la plus petite. Tu pourras rentrer plus d’éléments dans le cadre et les remplir plus facilement. Dans une assiette trop grande, les ingrédients vont paraître bien seul et/ou l’assiette bien vide.


Les petites cuillères à glace ou moka seront plus facile à placer & discrètes dans un set. Un énorme saladier pour 12 personnes, aussi beau soit-il, ne te servira jamais. Les ingrédients à l’intérieur pourront sembler minuscules. La plupart de mes plats sont photographiés dans des assiettes à dessert, mes «saladiers» pour les salades ou plats à partager sont à peine plus grands qu’une assiette classique. Un couteau trop grand à côté d’une tarte pourra capter toute l’attention & totalement déséquilibrer votre composition.

Mat, mat, mat…


Alors là, je ne pense pas que je vais t’apprendre quelques chose. Mais un petit rappel s’impose au cas ou! De manière générale, cible tes achats sur des accessoires, et notamment les assiettes, avec des finis mat. Les pièces brillantes seront plus difficile à prendre en photo, il faudra gérer leurs reflets et brillances (coucou toi le nez dans ton appareil dans le reflet de l’assiette!)


Cachez ce motif que je ne saurai voir!


Attention aux motifs! Je n’ai pas dit de bannir tous les motifs mais réservez les motifs aux pièces fortes que vous utiliserez de temps en temps dans une mise en scène épurée.


Évitez de vous faire une collection d’assiettes & tissus tous à motif sous peine de noyer tous vos plats  & photos dans le stylisme.


Mouton or not mouton

Sujet épineux… évites d’acheter les pièces que tu as déjà vu partout (à part si cela te convient!).


Je reviens sur le sujet dans un article avec la liste des boutiques pour shoper vos props . Je n’aime pas retrouver 10 fois dans mon feed instagram de la journée le même bol que j’ai acheté la veille. Il y a des pièces, ou en un coup d’œil je sais d’où elles viennent. Cela ne me gène pas sur les petites pièces comme les petits bols, pour les grosses pièces fortes de ma collection, je préfère avoir des pièces plus originales & uniques. 

Ayez vos « super’props »


C’est un peu  vos super héros des accessoires. Un super-accessoire aidera à raconter une histoire à chaque fois que tu le disposeras dans ton set & fonctionnera en général avec un ensemble de plat.


Par exemple mon super-tamis (je n’ai qu’un seul tamis!) est petit, vintage et colle parfaitement à mon style de photo. De plus, il marche avec presque tous mes sets de gâteaux mais aussi les dessert ou on doit saupoudrer du chocolat ou du sucre glace.

Il en est de même pour ma super-cuillère à glace vintage – que j’aime à la folie – & qui me sert à la fois pour les shootings de glace mais aussi pour des cookies ou détournée pour d’autres recettes… elle est dans mon univers vintage, elle est multitâche et raconte une histoire à elle toute seule.

Recycler & détourner


Regarde autour de toi & recycle. Regarde dans ta collection existante & détourne.

Parfois, il suffit juste de sortir des sentiers battus et de faire preuve de créativité!


Un des derniers exemple qui me vient à l’esprit, c’est le recyclage des pots en verre des desserts fruités Bonne Maman. J’ai fait avalé ces desserts à mes hommes juste pour avoir les pots. Leur forme et taille sont idéales pour pas mal de recettes. Votre vieux lèche-frite du four peut se réincarner en fond bien moody. Une des astuces les plus connus, consiste à utiliser un petit bol et une assiette pour faire un support à gâteau. 

Sois patient(e)


Une collection d’accessoires ne se construit pas en un jour. Il faut des années pour se créer la collection de ses rêves (bon je vais éviter de te dire qu’en plus, nos goûts changent & s’affinent en cours de route, tu le sais déjà? ).

Bien sûr, tu ne vas pas forcément trouver tous tes accessoires de suite & pas forcément là ou tu cherchais (c’est comme l’amour !).


Mon tamis, je l’ai trouvé… dans un tiroir chez mon père. Après quelques négociation je suis repartie avec (les cuillères en argent chinées par contre c’était non non non !! Je lui avoue maintenant que j’en ai quand même cheapé une?). Ma cuillère à glace, je l’ai trouvé par hasard dans un vide grenier à 1€.


C’est un travail de longue haleine, quotidien & infini de créer sa collection. Reste aux aguets, ouvrez les yeux et continue ta recherche d’accessoires.
J’ai ma liste de choses à trouver et j’y travaille encore régulièrement.


Bonus :

Quelques questions à te poser avant de craquer sur un accessoire :
Je vais l’utiliser souvent ?

Je peux l’utiliser pour différents types de plat ?

J’en ai vraiment besoin ?
(une 56eme fourchettes c’est vraiment raisonnable ?)

J’ai la place pour le stocker ?
(bon je t’avoue que je saute souvent cette question aka  Beyoncé du tetris)

Je l’aime vraiment ?
(ou j’ai juste était influencé par le post de mon insta’copine qui a cette assiette)

Je l’aimerai/l’utiliserai encore dans 1 an ?
(quand ma période rose sera passée)

– Est-il «photogénique» ?
(repose cette assiette brillante de suite)

En savoir plus sur la photographie culinaire...

Tu as envie de devenir la Beyonce du déclencheur ? de faire de superbes compositions ? de maitriser la lumière ? de créer des images percutantes ?

Rejoins mon academie de photographie culinaire

6 conseils pour réussir ses photos culinaires en hiver

Quand l'automne s'installe, les lumières baissent et changent. Le temps de jour réduit aussi considérablement. Il faut s'avoir s'adapter pour réussir ses photographies culinaires en hiver. Souvent vu comme une énorme contrainte, il est pourtant possible d'apprivoiser...

L’espace négatif en photographie culinaire

Il existe plusieurs règles de composition utilisées en photos food (et la photographie en général) comme la règle des tiers, le triangle d’or, etc…. aujourd’hui je te propose de parler de l’espace négatif! Ce terme de photographie est une technique de composition que...

6 erreurs courantes quand on débute en photo culinaire & comment y remédier

Il y a des erreurs assez récurrentes dans la photo culinaire qu'on fait tous au début... et même encore. Le diable se cache dans les détails et il est assez régulier de zapper un truc (et c'est normal!!) . Je te liste dans cet article les erreurs banales que tu peux...

Pourquoi et comment se fixer des objectifs en photographie & stylisme culinaire

En écoutant le podcast Devenir photographe culinaire enregistré avec Clémence de Made In Clems, (oui je me suis auto-écoutée hihihi) je me suis rendue compte de comment ces derniers temps, le fait de mettre fixé des objectifs avait fait progresser à nouveau ma...

4 étapes pour planifier efficacement son shooting photo culinaire

Pour être parfaitement honnête, il m'arrive (trop) régulièrement de faire un shooting sans avoir programmé quoi que ce soit et de travailler "à l'instinct". C'est très bien quand tout roule, que l'inspiration est au RDV & qu'on a envie...

6 Commentaires

  1. Sylvain

    Merci pour cet article bien complet et super intéressant ! Hâte de connaitre ta liste des lieux où tu te procures ces merveilles !

    Réponse
    • Sabine

      Contente que l’article de plaise Sylvain!! Je travaille à la suite très vite ;)

      Réponse
  2. Diane

    Merci Sabine pour ce super article.

    J’étais déjà bien à jour, mais j’ai souri tout le long de l’article, tant je me suis reconnue à certaines périodes. On se cherche tous, et c’est tellement agréable d’arriver à enfin trouver ses marques pour enfin peaufiner.

    En tout cas, cela va en aider plus d’un.e, à se faire une jolie base. J’aurais tellement aimer lire cette article il y a quelques années mon mari aussi.

    La frénésie de la brocante va pouvoir reprendre par ici.

    Hâte de lire la suite.

    Réponse
    • Sabine

      OOhh merci Diane! Et oui on est nombreuses à avoir fait cette bêtise ;)

      Réponse
  3. Amandine

    Bravo pour cet article!!! Il est fort complet et intéressant, tu as bien fait de te lancer.

    Réponse
    • Sabine

      Merci beaucoup!! Heureuse qu’il vous plaise!

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

6 Partages
Enregistrer6
Partagez
Tweetez
Partagez