L’espace négatif en photographie culinaire

19 . 11 . 2020 | Photographie culinaire | 0 commentaires

Il existe plusieurs règles de composition utilisées en photos food (et la photographie en général) comme la règle des tiers, le triangle d’or, etc…. aujourd’hui je te propose de parler de l’espace négatif!

Ce terme de photographie est une technique de composition que j’affectionne particulièrement. En effet, elle offre de nombreuses possibilités pour mettre le sujet d’une photo en valeur.

Comment et pourquoi utiliser l'espace négatif en photo culinaire

Qu’est ce que l’espace négatif ?

Pour résumé simplement, il y a deux espaces dans une photo : l’espace positif et l’espace négatif.

L’espace positif est l’espace où se situe le sujet principal* mis en scène.
L’espace négatif est, par opposition, l’espace laissé vide autour du sujet principal*.

 

* En photo food on retrouve régulièrement le terme de plat-héros ou sujet-héros pour qualifier le sujet principal qui est la star de l’assiette)

 

L’espace négatif n’est pas forcément un espace vide de tout ou un espace tout blanc ou tout noir (comme dans les photos çi-dessous). C’est plutôt un espace passif où il ne passe rien. En tout cas un espace qui ne distrait pas l’œil de l’observateur.

L’utilisation de l’espace négatif n’est donc pas forcément synonyme de photo épurée ou minimaliste. Il peut être composer d’une diversité de texture et de couleur. Il peut même contenir des accessoires tant que ces derniers ne distraient pas l’œil.

Pourquoi utiliser l’espace passif en photographie ?

 

Cette technique en photographie & stylisme culinaire offre différents intérêts :

– Il permet bien sûr de mettre en valeur le sujet. L’œil du spectateur ne va pas se perdre dans la photo, il est directement guider vers le plat-héros.

– En lui laissant de l’air, l’espace négatif permet donc de valoriser le sujet principal. On renforce ainsi le plat (ou le sujet) en l’isolant de la composition.

Comment utiliser l’espace négatif ?

 

 En photographie culinaire, on a la chance de pouvoir choisir, la majorité du temps, de quoi va être composer cet espace (contrairement à la photo de paysage par exemple).

Il faut être méthodique dans le choix des matières & couleurs de l’espace négatif car il va avoir une place important dans la photo. Il ne doit pas distraire l’œil du spectateur tout en venant sublimer/flatter le sujet héros.

moody photography - confitbanane
photo-mures-tataki

Dans cet l’exemple des photos de mûres, j‘ai choisi un fond sombre et sans relief (une vieille plaque à pâtisserie). On obtient ainsi une photo quasi monochrome où le fond vient juste sublimer la couleur et texture des mûres.

On peut aussi utiliser la texture du fond pour apporter un élément narratif à la photo.

 Dans cet exemple de poke bowl, j’ai choisi un fond bois & une planche en bois pour « occuper » l’espace négatif. Elles suggèrent  un repas pris sur un coin de table. Choisir un combo espace négatif et fond unis sur cette photo aurait pu donner un résultat un peu « plat » en tout cas qui raconte moins de chose que l’utilisation du bois.

En général, on évite les espaces négatifs avec beaucoup de textures, couleurs ou motifs, d’autant plus si ton sujet principal est lui aussi riche en détails et textures.

C’est un peu comme avec les vêtements… on ne ne met pas un haut à motif avec une jupe à carreau (enfin tu fais ce que tu veut mais je ne te le conseille pas trop). Avec une pièce chargée ou voyante, on préfère assortir d’une autre plus unie ou passe partout. Signé Cristina.

Enfin, si tu choisis de placer un peu de stylisme dans l’espace négatif, préfères des éléments de stylisme neutres et passes-partout qui ne vont pas distraire :

– Torchons ou serviettes neutres  
– Assiettes & bols blancs ou neutres
– Des bords ou coins de table
– Un dossier de chaise
– Planche à découper
– Papier sans trop de texte 
– Verres & pichet en verre transparent 
– Couverts classiques 
– Etc. 

L'espace négatif en photoculinaire

N’oublie pas l’importance de la lumière. Une belle ombre ou un jeu de lumière peut permettre de construire de jolies espaces négatifs.

Pour résumé, l’utilisation de l’espace négatif est une technique de composition très simple à mettre en place. Elle peut être très utile quand on a peu de stylisme ou quand on souhaite vraiment mettre l’accent sur notre plat héros. Dans cette technique, ne places pas forcement le sujet au centre de ta composition. Testes différentes façons de l’utiliser et amuses-toi !

En savoir plus sur la photographie culinaire...

Tu as envie de devenir la Beyonce du déclencheur ? de faire de superbes compositions ? de maitriser la lumière ? de créer des images percutantes ?

Rejoins mon academie de photographie culinaire

6 conseils pour réussir ses photos culinaires en hiver

Quand l'automne s'installe, les lumières baissent et changent. Le temps de jour réduit aussi considérablement. Il faut s'avoir s'adapter pour réussir ses photographies culinaires en hiver. Souvent vu comme une énorme contrainte, il est pourtant possible d'apprivoiser...

L’espace négatif en photographie culinaire

Il existe plusieurs règles de composition utilisées en photos food (et la photographie en général) comme la règle des tiers, le triangle d’or, etc…. aujourd’hui je te propose de parler de l’espace négatif! Ce terme de photographie est une technique de composition que...

6 erreurs courantes quand on débute en photo culinaire & comment y remédier

Il y a des erreurs assez récurrentes dans la photo culinaire qu'on fait tous au début... et même encore. Le diable se cache dans les détails et il est assez régulier de zapper un truc (et c'est normal!!) . Je te liste dans cet article les erreurs banales que tu peux...

Pourquoi et comment se fixer des objectifs en photographie & stylisme culinaire

En écoutant le podcast Devenir photographe culinaire enregistré avec Clémence de Made In Clems, (oui je me suis auto-écoutée hihihi) je me suis rendue compte de comment ces derniers temps, le fait de mettre fixé des objectifs avait fait progresser à nouveau ma...

4 étapes pour planifier efficacement son shooting photo culinaire

Pour être parfaitement honnête, il m'arrive (trop) régulièrement de faire un shooting sans avoir programmé quoi que ce soit et de travailler "à l'instinct". C'est très bien quand tout roule, que l'inspiration est au RDV & qu'on a envie...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Partages
Enregistrer2
Partagez
Tweetez
Partagez